Historique

Il était une fois…

une maman rêveuse et sensible à l’environnement, qui cherchait à joindre l’utile à l’agréable en achetant des vêtements de seconde-main à son bébé! Ne trouvant pas ce beau combo, elle décidait de le créer, d’abord dans son salon familial, puis, plus tard, dans sa boutique! Je suis Nathalie, fondatrice de La Chouette Fripe, une boutique que j’aime appeler “hybride”, car c’est une friperie mais pas que! L’idée de La Chouette Fripe vient d’une offre que je ne trouvais pas dans ma région, en tout cas pas comme je l’imaginais. Je souhaitais en priorité des vêtements de seconde-main, mais également en bon état, à faible impact environnemental, et à prix raisonnable! Exigeante?! Un peu, oui!

Je souhaitais également offrir un service différent de ce qu’on peut trouver généralement dans la seconde-main. En effectuant mes recherches, j’ai découvert un chouette concept au Canada. C’est vrai que ce pays a souvent un train d’avance en matière de concept! Le bon d’achat est très courant là-bas, beaucoup moins chez nous. Mais il existe, quand même. Marine, de La Grange aux Fripes, l’utilise également. Et pour les enfants qui grandissent si vite, qui n’ont des fois même pas le temps de mettre toute la garde-robe offerte par Mamie Nana ou Tatie Maryse, pouvoir changer ses vêtements me semblait correspondre aux valeurs de ce projet. De fil en aguille, l’idée m’a plu, et j’ai commencé à recevoir mes premiers vêtements! Joie énorme pour moi ces premières déposes! Tellement énorme que je me suis un peu laissée débordée par la quantité de vêtements qu’on m’apportait! Peu importe. J’ai beaucoup appris et j’ai pu mieux ficeler mon concept.

 

 

 

J’ai également beaucoup appris en vêtements! La Fast Fashion n’est pas un leurre, elle existe belle et bien! Et je suis heureuse d’apporter ma petite contribution à ce phénomène de consommation. Je ne me suis jamais vraiment intéressée à la mode pour tout dire, et la mode est loin d’avoir été ma motivation première pour créer ce projet! C’est davantage les contradictions et les excès de l’habillement qui m’ont poussé à vouloir offrir quelque chose de différent, éthique, et de bon sens.   

Aujourdhui, en plus du bon d’achat pour l’univers de l’enfant, je propose un dépôt-vente pour adultes (femme pour le moment mais je ne suis pas fermée à l’homme!). Je ne l’avais pas du tout prévu, mais il y avait une demande, alors je m’y suis mise. C’est également un dépôt-vente un peu différent! Il n’y a pas de cibles particulières. On peut y trouver tous les styles et tous les prix! Celles qui sont intéréssées par le concept me contactent, et ensemble, on trouve un équilibre pour tout le monde!

Dans un futur proche, des créateurs de la région auront la possibilité d’exposer leurs créations! J’ai hâte de commencer cette autre étape, mais j’aime l’idée du slow business, alors on va y aller en douceur!

SUIVEZ-NOUS POUR NE RIEN RATER: